Kate Bevan   17 février 2018

La Statue de la liberté accueille les visiteurs et les personnes émigrant à New York depuis 1886. Photo : Celso FLORES / Flickr

Chez WorldRemit, tout le monde adore New York – ses gratte-ciels, son effervescence, son histoire et ses habitants venus du monde entier. Nous aimons aussi l’Etat de New York qui compte près de 20 millions d’habitants. Surtout, nous adorons l’idée qu’il est possible d’envoyer de l’argent de cet Etat et de la ville de NYC à l’aide de WorldRemit partout dans le monde.

Pour rendre hommage l’une de nos villes préférées, voici quelques éléments d’histoire pour en savoir plus sur son compte.

La portée d’entrée de l’Amérique

New York a toujours été la porte d’entrée pour les expatriés du monde entier venus tenter leur chance aux Etats-Unis : la Statue de la liberté se tient fièrement à l’entrée du port depuis 1886, pour accueillir « les exténués qui, en rangs serrés, aspirent à devenir libres ».

Les migrants sont arrivés en masse en transitant par Ellis Island, petite île dans la baie de New York qui fut le premier point de filtrage fédéral. Entre 1892 et 1954, plus de 12 millions de personnes y sont ainsi passées.

L’île doit son nom à son premier propriétaire, Samuel Ellis, qui en fit l’acquisition dans les années 1770. Les tout premiers américains l’appelaient Kioshk ou Gull, tandis que les colons hollandais et britanniques la surnommèrent Oyster Island pour sa profusion de mollusques sauvages.

Les migrants venus s’établir à New York

New York City et l’Etat de New York sont un fabuleux melting-pot : 22% des 20 millions d’habitants de l’Etat sont des migrants, selon le contrôleur de l’Etat Thomas P DiNapoli – soit plus que les 13% à l’échelle nationale.

La plupart des personnes émigrant aux Etats-Unis posent leurs valises à NYC : selon Thomas DiNapoli, près des trois-quarts des 631 000 immigrants arrivés sur le sol américain entre 2010 et 2015 l’ont choisie.

Selon le Migration Policy Institute, 23% des résidents de l’Etat de New York étaient des migrants en 2016 et près de 21% des citoyens américains nés sur le sol américain ont un parent d’origine étrangère.

Sur ces migrants, 4,5% viennent d’Afrique, plus de la moitié (107 591) d’Afrique de l’Ouest et 42 191 d’Afrique du Nord.

La ville n’est pas la seule à avoir donné un nouveau départ à ces arrivants : en 1900, l’Etat comptait 7,3 millions d’habitants, soit bien plus que tous les autres Etats américains. Aujourd’hui, ces migrants et leurs enfants représentent près d’un quart de la population de la ville d’Utica, contre plus de 10% dans les autres villes de l’Etat – Buffalo, Rochester, Syracuse et Schenectady.

MONTRE: Plus de choses que nous aimons à propos de l'Empire State en vidéo

Les vrais New-Yorkais d’origine

Bien sûr, un peuple était là bien avant l’arrivée des étrangers à New York : les Amérindiens. L’Etat fédéral a reconnu 8 tribus, selon le New York State Education Department : la Nation Cayuga, la Nation Oneida, la Nation Onondaga, les Mohawk (St Regis Band), la Nation Sénéca, les Sénécas (Tonawanda Band), la Nation Shinnecock et la Nation Tuscarora.

Les premières traces d’occupation de ces peuplades ont été trouvées dans des carrières de silex remontant à 9000 avant J.-C., mais ce n’est qu’en 1609 que les autochtones ont été confrontés aux premiers colons européens, après que l’explorateur John Cabot a repéré la côte en 1498.

Aujourd’hui, l’Etat de New York compte la plus grande population d’Amérindiens : en 2010, ils étaient plus de 221 000 selon les autorités américaines.

Les débuts

Les premiers étrangers à avoir posé le pied à New York furent l’Italien John Cabot en 1498, suivi par le français Samuel de Champlain venu cartographier les côtes en 1604. Il fallut attendre 1609 pour voir les premiers colons européens s’installer, menés par Henry Hudson.

Ce sont les Hollandais qui se sont installés les premiers à New York – la première colonie date de 1621, appelée alors Nouveaux-Pays-Bas, en remplacement du nom de Nouvelle-Angoulême donné par l’explorateur Giovanni da Verrazzano en 1524.

La ville a été incorporée en 1652 et baptisée Nouvelle-Amsterdam, mais 12 ans plus tard, en 1664, elle fut cédée à la couronne anglaise par le gouverneur hollandais Peter Stuyvesant, et fut alors rebaptisée New York, soit la « Nouvelle-York ».

Les Hollandais ont repris brièvement la ville en 1673, la rebaptisant alors Nouvelle-Orange – avant de la rendre aux Britanniques un an plus tard.

En 1698, moins de 5000 personnes vivaient à New York – contre 8,5 millions actuellement !

New York fut le 11e Etat incorporé à l’union (en 1788) après la Déclaration d’Indépendance signée en 1776.

New York est une ville de migrants depuis toujours : sa population compte 22% de personnes nées hors des Etats-Unis. Photo : Bibliothèque du Congrès américain

Visiter New York

New York attire chaque année des millions de touristes, venus la visiter : sa célèbre skyline, ses restaurants, ses comédies musicales, ses boutiques, ses parcs, ses plages et ses musées attirent plus de 60 millions de visiteurs tous les ans, venus en grande partie du Royaume-Uni (1,2 million en 2016).

En 2016, New York a reçu autant de touristes chinois que canadiens : 951 000.

Mais la plupart des visiteurs viennent d’autres Etats américains : en 2016, sur les 60,5 millions de touristes, près de 48 millions venaient des Etats-Unis ; seuls 12,7 millions sont venus de l’étranger, un chiffre qui ne fluctue guère au fil des années.

Et les touristes ne regardent pas à la dépense : les sommes déboursées augmentent chaque année, passant de 31,5 milliards de dollars en 2010 à 43 milliards de dollars en 2016.

Ville et Etat

A l’évocation de New York, tout le monde pense aussitôt aux gratte-ciels, à la Statue de la liberté, aux taxis jaunes et à la ville qui ne dort jamais. Pourtant, New York est plus qu’une ville, et elle n’est même pas la capitale de son Etat éponyme ! La capitale est Albany, ville qui compte moins de 100 000 habitants et est située à 240 km au nord de NYC.

Saviez-vous que New York n’est pas la capitale de l’Etat de New York ? C’est Albany ! Photo : Jim Bowen / Flickr

Albany doit son nom au futur roi James II qui portait le titre de Duc d’Albany. La ville a été colonisée en premier, avant New York City, par les Hollandais en 1614.

Elle fut alors appelée Beverwijck – « Région des castors » en néerlandais, car ses premiers colons étaient des trappeurs pratiquant le commerce de la fourrure. La ville n’a gagné son nom actuel qu’en 1664.

Que de chemin parcouru pour New York depuis... Elle compte aujourd’hui 5 circonscriptions– Manhattan, Staten Island, le Bronx, le Queens et Brooklyn. L’Etat se targue d’un PIB d’environ 1000 milliards de dollars en 2016, soit 59 563 dollars par habitant.

New York, toujours plus généreuse avec autrui…

Enfin, saviez-vous que vous pouvez désormais envoyer de l’argent à l’étranger depuis l’Etat de New York grâce à WorldRemit ? C’est ce qui nous fait l’adorer encore un peu plus !

Et vous, qu’aimez-vous le plus à New York ? Dites-le nous dans les Commentaires ci-dessous !