Mariel Norton, Content Manager   02 février 2018

Quel ingrédient exotique utilisez-vous pour mitonner un plat bien de chez vous ? Photo : Rene Schwietzke. CC BY 2.0.

Vous êtes parti vivre à l’étranger, mais avez un peu le mal du pays… Pour vous remonter le moral, vous avez décidé de cuisiner l’un de vos plats favoris, typique de votre région. Mais il y a un hic : l’un de ses principaux ingrédients n’est pas vendu dans le commerce, alors comment faire ?

Heureusement, nous sommes là ! Voici notre sélection de produits de substitution abordables :

1. Le bérbéré. Le bérbéré est un ingrédient présent dans de nombreux plats éthiopiens. Ce mélange d’épices pimenté et aillé est souvent saupoudré sur les viandes grillées. Il relève aussi les ragouts appelés « wats », étant ainsi le principal condiment du plus populaire d’entre eux, le Doro Wat à base de poulet très épicé. A défaut de bérbéré dans les placards de la cuisine, le poivre de Cayenne fera largement l’affaire.

2. L’achiote.Ce condiment mexicain traditionnel est une pâte à la saveur douce-amère et acidulée, très présente dans l’art culinaire des pays d’Amérique centrale. Il contient un ingrédient essentiel très dur à trouver : des graines d’annatto. On peut trouver ces dernières dans des épiceries chinoises pointues, mais si vous souhaitez confectionner une variante de la pâte d’achiote, il suffit de mélanger 1 cuillère à soupe et demie de paprika, 1 ml de cumin moulu, 4 ml d’origan séché, une cuillère à soupe de vinaigre blanc et une gousse d’ail hachée.

Pour obtenir une note fumée, il suffit d’ajouter un peu d’achiote. Photo : Leslie Seaton. CC BY 2.0.

Le Gochujang. Considéré comme l’un des principaux ingrédients de la cuisine coréenne, le gochujang est une pâte fermentée piquante et collante, très forte en goût. Sa texture laisse souvent penser, à tort, qu’il s’agit d’un liquide. Si vous cherchez un substitut à ce condiment pimenté, mélangez des piments rouges, de la sauce de soja et un peu de sucre (attention toutefois à ne pas trop mettre de sucre lorsqu’il est utilisé en marinade, car les viandes risquent de brûler lors de la cuisson).

2. Les cœurs de palmier. Ce mets exotique, que l’on consomme au Brésil, est le cœur souple des palmiers. Très doux en goût, il ajoute de la texture aux plats, mais s’il est introuvable frais, il est souvent vendu en conserve. On peut aussi utiliser des cœurs d’artichauts marinés, ou bien encore des asperges cuites, blanches ou vertes.

Les cœurs de palmiers sont largement présents dans les supermarchés britanniques. Photo : Joel Kramer. CC BY 2.0.

5. L’epazote. Cette herbe d’Amérique centrale, appelée en France fausse ambroisie, a un goût âcre et est préparée en lavant ses feuilles à l’eau froide. Elle est ajoutée traditionnellement aux recettes à base de haricots noirs pour faciliter le transit intestinal (en évitant les ballonnements et les gaz souvent associés). A défaut d’epazote, vous pouvez utiliser des feuilles de laurier séchées.

L’epazote parfume merveilleusement les plats à base de haricots et les quesadillas. Photo : Amy Stephenson. CC BY 2.0.

6. Le Kuzu. Egalement appelé koudzou ou kuzuko, cet agent épaississant naturel utilisé au Japon donne aussi un aspect luisant aux soupes. Il rend les sauces onctueuses et parfume les potages à base de nouilles. Il s’utilise aussi saupoudré sur les légumes et sur le poisson avant friture pour le rendre légèrement croustillant. Pour le remplacer, on peut idéalement opter pour la farine de maïs.

7. La Chayote.Native du Mexique, cette plante qui appartient à la famille des cucurbitacées peut être remplacée par la courgette. Pour éplucher la chayote, mieux vaut porter des gants car la chair est couverte d’une substance collante. Il faut ensuite la couper en petits morceaux pour retirer facilement la grosse graine.

La chayote est également appelée chouchou, sousou, christophine, chouchoute et mirliton. Photo : Leslie Seaton. CC BY 2.0.

8. Les feuilles de myrte citronné. Ces feuilles d’un arbre poussant en Australie sont très parfumées et sont utilisées pour agrémenter un plat, ainsi qu’en infusion. Si vous ne les trouvez pas dans le commerce, vous pouvez opter pour les feuilles de citron kaffir qui les remplaceront avec brio.

9. Le Pitomba. Ce fruit vient de deux arbres poussant en Amérique du Sud : le Talisia esculenta et l’Eugenia luschnathiana (Brésil). De couleur jaune orangé, ce fruit renferme une chair juteuse légèrement acide, qui peut être remplacée par celle de l’abricot.

Plus il est orangé et plus le pitomba est parfumé. Photo : Barbara Dieu. CC BY 2.0.

10. Le Sukuma wiki. Apprécié dans de nombreuses régions de l’Est de l’Afrique, le chou cavalier est également appelé sukuma wiki en Swahili, ce qui peut se traduire par « faire durer la semaine ». Le Sukuma wiki est souvent accompagné d’ugali, un plat à base de farine de maïs, de millet ou de sorgho cuite à l’eau jusqu’à ce qu’elle atteigne une certaine densité. On l’appelle alors selon le pays posho, maïs pap ou foufou de maïs. A défaut de sukuma, on peut opter pour du chou kale.     

Et vous, par quoi remplacez-vous ces ingrédients lorsque vous en manquez ? Quels sont vos autres ingrédients alternatifs pour vos plats « exotiques » préférés ? Dites-le nous pour nous en faire profiter, nous sommes preneurs de toutes les astuces !