Michele Teboul   14 décembre 2017

Chaque membre de la famille aime une fête des lumières. Picture: Ryan Steele / Flickr

La lumière est source de vie. Rien d’étonnant donc à ce qu’elle soit au cœur de nombreuses fêtes dans le monde entier.

Qu’il s’agisse d’une petite bougie toute simple ou d’un ensemble d’illuminations électriques de différentes formes, tailles et couleurs, la lumière illumine les plus grandes fêtes. Et ces dernières réchauffent souvent les cœurs à une période de l’année où les jours sont les plus courts. 

Ce n’est pas qu’une question de chaleur et de décoration : la lumière a une réelle portée symbolique de grande valeur pour nombre de religions et traditions du monde en évoquant un prophète ou le bien triomphant sur le mal. 

Peu importe les croyances de chacun, ces fêtes célébrant la lumière sont toujours une bonne occasion de faire une pause joyeuse dans nos vies trépidantes. Elles nous permettent de faire le point sur notre existence et de penser à l’avenir.

Quelles que soient vos croyances, les festivals de lumière tels que Diwali nous donnent une chance de faire une pause dans nos vies occupées. Picture: Dhinal Chheda

Noël – la fête du scintillement 

Noël est la fête de la lumière : dans les églises, dans les rues, dans les magasins, sur les sapins décorés des foyers et dans les lieux publics qui attirent les foules, venant souvent de loin. Coïncidant avec les jours les plus courts de l’année (du moins dans l’hémisphère nord), la magie et les scintillements de ces éclairages et bougies réchauffent les cœurs et illuminent les visages des petits et des grands.

La tradition de Noël remonte au 17e siècle, époque où les Allemands ont commencé à agrémenter leurs arbres de Noël avec des bougies. Elles symbolisaient la naissance du Christ, « lumière qui éclaire le monde ».

Or les arbres de Noël et les bougies n’ont jamais fait très bon ménage… Mais il a fallu attendre longtemps pour les remplacer par des guirlandes électriques, grâce à l’invention d’Edward H. Johnson, co-inventeur avec Thomas Edison de l’ampoule électrique dans les années 1880.

En 1895, le président américain Grover Cleveland a parrainé le tout premier sapin de Noël de la Maison blanche éclairé de guirlandes électriques. Le public pouvait alors s’offrir les premières guirlandes pour sapin, fabriquées par l’entreprise General Electric Co (New Jersey).

Reste qu’elles furent un luxe pendant longtemps pour la plupart. Elles n’ont gagné la plupart des foyers que dans les années 1930.

Au fil du temps, les guirlandes électriques sont sorties des foyers pour décorer les maisons et les jardins. Les gratte-ciels se sont eux aussi mis à briller de mille feux dans les grandes villes pour Noël.

Aujourd’hui, le public se déplace parfois de loin pour s’émerveiller devant les installations décoratives.

Rockefeller Center, New York

Si vous aimez l’ambiance de Noël, vous adorerez ce lieu. Le sapin immense érigé pour l’occasion est orné de plus de 45 000 lampes qui le font briller sur toute sa hauteur. La tradition a commencé en 1933 et, aujourd’hui, plus d’un demi-million de personnes viennent admirer le sapin illuminé et glisser autour de lui sur la patinoire installée pour les fêtes.

L'arbre de Noël au Rockefeller Center de New York attire des visiteurs du monde entier. Picture: IIP Photo Archive / Flickr

Ayala Triangle Gardens à Manille

Une promenade féérique parmi des arbres remarquables, notamment des kamunings, des palmiers dorés et des arbres de feu, au son de chants de Noël synchronisés pour offrir une expérience festive unique.

Jardins de Tivoli, Copenhague

Les superbes jardins de Tivoli à Copenhague sont l’une des principales attractions de la ville depuis 1843, attirant aussi bien les habitants que les touristes. Le lac y est illuminé au moment de Noël, assorti de feux d’artifice et d’une féérie lumineuse pendant la semaine courant entre Noël et le Jour de l’An.

Hanouka – huit nuits de lumière 

La fête des lumières juive débute à la veille du 25 Kislev (calendrier hébraïque) et dure 8 jours. Cette année, cela correspond au 12 décembre (lever du soleil), avec une fin prévue le 20 décembre (lever du soleil).

Hanouka commémore la reconsécration du Saint Temple, marquée par l'allumage d'une bougie par nuit. Picture: Ron Almog / Flickr

La lumière est au cœur de cette fête hébraïque. Hanouka commémore la reprise du culte au temple à Jérusalem par le groupe des Maccabées en 164 av. J.-C., après le retrait des statues grecques. Ses membres ont voulu allumer la ménorah (lampe religieuse), mais n’ont trouvé qu’une quantité d’huile suffisante pour une seule journée. Or miraculeusement, l’huile a brûlé pendant 8 jours d’affilée.

Depuis, l’idée est restée que dévouement et soin produisent des miracles. D’où le sens de la fête d’Hanouka, qui signifie « dévouement ».

Pendant la durée de la fête, le rite le plus important est celui de l’allumage des bougies. Chaque soir, pendant huit jours, les Juifs allument une flamme de la ménorah de la gauche à la droite. Celles du milieu et la plus haute sont celles du shamash (« le préposé ») utilisées pour allumer les autres flammes.

Le but n’est pas seulement d’apporter la lumière dans la maison, mais d’éclairer le monde pour voir la ménorah et se souvenir du miracle qui a eu lieu à cette période autrefois, lorsqu’une poignée de fidèles purs ont vaincu les impurs. Les lampes sont apposées derrière une fenêtre ou près de la porte d’entrée.

Les ménorahs sont présentes dans les foyers, mais aussi dans des lieux publics. L’huile est toujours utilisée, mais l’électricité est également appréciée notamment dans les magasins, jusqu’aux ménorahs géantes installées dans des jardins publics aux quatre coins du monde.

Divali – la victoire du la lumière sur les ténèbres

D’une durée de 5 jours, cette fête des lumières coïncide avec le Nouvel An hindou ; sa date de commencement est calculée en fonction de la position de la lune et du calendrier lunaire hindou. Elle se tient généralement en octobre ou en novembre.

Diwali, l'un des plus grands festivals indiens, marque la nouvelle année hindoue. Picture: siddarth varanasi / Flickr

C’est l’une des fêtes majeures de la culture indienne, célébrée par les Hindous, les Sikhs et les Jaïns du monde entier. 

Ils sont nombreux à fêter la légende du retour du dieu hindou Rama et de son épouse Sita à leur royaume d’Inde du Nord, après leur exil suite à la défaite du roi démon Ravanna. 

Divali, forme raccourcie de Deepavali, se traduit littéralement par « série de lumières ». Pendant la durée de la fête, les maisons, les jardins, les magasins et les restaurants sont tous ornés de lampes à huile en argile (diyas) ou de bougies. 

Ces décorations sont allumées pour symboliser la lumière de la sagesse qui illumine les cœurs et la victoire du bien sur le mal et sur les ténèbres, ainsi que celle de la connaissance sur l’ignorance. 

Divali est l’occasion de nombreux feux d’artifice, qui marquent les célébrations du retour du roi Rama. 

Pour de nombreux Indiens, Divali célèbre Lakshmi, la déesse de la fortune. L’année commence à ce moment-là, et beaucoup de personnes disent des prières pour demander à la déesse de leur assurer une année prospère sur le plan économique. 

Sydney aux mille feux

 Les fêtes de la lumière n’ont pas toutes une signification religieuse. C’est le cas de l’une des plus importantes, lancée en 2009 pour sensibiliser le monde aux énergies renouvelables.

Sydney illumine ses sombres nuits d'hiver en mai et juin avec un festival éblouissant. Picture: Nigel Howe / Flickr

Cette fête unique est organisée chaque année pendant trois semaines, en mai et juin – c’est alors l’hiver dans l’hémisphère sud. La lumière, la musique et les idées sont à l’honneur, avec de nombreuses sculptures illuminées dehors, des programmations musicales contemporaines pointues et quelques-uns des forums dédiés à la création parmi les plus importants du monde. 

Des projections lumineuses sur les édifices emblématiques de Sydney, comme l’opéra et le pont, les mettent en scène d’une manière inédite. 

Chaque année, cette fête prend de l’ampleur et attire des visiteurs du monde entier. En 2017, près de 2,3 millions de personnes sont venues pour l’occasion. Une excellente raison pour faire le voyage et découvrir Sydney en hiver. 

La magie des illuminations

Partager les photos que vous avez faites d’installations lumineuses ou de décorations festives. Téléchargez-les avec une description dans la zone de commentaires ci-dessous. Nous avons hâte de les découvrir.