Publié le:

WorldRemit lance des transferts sur des comptes Mobile Money au Burundi

Le « WhatsApp de l’argent » entre en partenariat avec EcoCash, un portefeuille électronique

 A Londres, le 11 août, 2015 : La société de transfert d’argent en ligne, WorldRemit, devient aujourd’hui la première telle société à lancer des transferts instantanés sur des comptes Mobile Moneyau Burundi. Ses clients dans 50 pays peuvent maintenant envoyer de l’argent directement sur des portefeuilles électroniques EcoCash– et c’est aussi simple et rapide qu’envoyer un message instantané.

Le service de transfert d’argent de mobile à mobile de WorldRemit permet déjà le transfert de fonds sur des comptes Mobile Moneyen Afrique, en Asie et en Océanie. Maintenant, les 350.000 Burundais qui habitent à l’étranger auront la possibilité d’envoyer de l’argent sur les téléphones portables de leur famille et leurs amis au Burundi de manière instantanée et économique.

Le portefeuille électronique EcoCash d’Econet est disponible sur les deux millions de téléphones numériques et de Smartphones au Burundi. Comme il n’y a que 7% de la population au Burundi qui est bancarisée, il y a aujourd’hui plus de comptes de portefeuilles électroniques que de comptes bancaires[1][2].

Il est estimé que les virements internationaux ont contribué $51m à l’économie de Burundi en 2014, selon la Banque mondiale. Des pays occidentaux tels que les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la France, la Belgique, la Suède et l’Australie ont tous des importantes communautés burundaises.

Alix Murphy, analyste mobile principale chez WorldRemit, a dit : « 93% des adultes au Burundi ne sont pas bancarisés, et cela limite la sécurité financière, les opportunités de travail et la liberté économique. Les services de Mobile Money tels qu’EcoCash permettent aux gens d’accéder à des services financiers par le biais de leur téléphone portable. Cela donc transforme les « non-bancarisés » en « bancarisés par mobile » pour la première fois.

Notre partenariat avec EcoCash signifiera que les gens n’auront plus besoin ni d’envoyer des fonds de manière dangereuse et non officielle, ni de payer des frais de charge élevés, ni d’aller chercher l’argent à des points de retrait peu pratiques. Les Burundais peuvent maintenant recevoir l’argent directement sur leur portefeuille électronique, tout comme ils reçoivent un SMS. »

 

[1] Banque mondiale - Global Findex Database 2014

http://www.worldbank.org/en/programs/globalfindex

[2] GSMA - 2014 State of the Industry Report

http://www.gsma.com/mobilefordevelopment/new-2014-state-of-the-industry-report-on-mobile-financial-services-for-the-unbanked

[3] Banque mondiale - Annual Remittances Data 2014

http://econ.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/EXTDEC/EXTDECPROSPECTS/0,,contentMDK:22759429~pagePK:64165401~piPK:64165026~theSitePK:476883,00.html

 

Notes à la rédaction

  • Logo de WorldRemit ici
  • Photo du visage d’Alix Murphy ici
  • WorldRemit permet actuellement 300.000 transactions par mois

 A propos de WorldRemit

 WorldRemit transforme comment on envoie de l’argent à l’étranger. 

  • C’est facile et disponible sur l’appli ou site Web : plus besoin de se déplacer en agence.
  • Transferts instantanés vers la plupart des pays : envoyer de l’argent comme vous envoyez un SMS.
  • Plus de méthodes de réception (Mobile Money, virement bancaire, retrait d’espèces et recharge téléphonique).
  • Disponible dans 50 pays et 120+ destinations.
  • Financée par Accel Partners et TCV, qui ont aussi investi dans Facebook, Spotify et Dropbox.

 Le siège global de WorldRemit est à Londres, RU et a des bureaux régionaux aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, et en Nouvelle-Zélande.

 En savoir plus : A propos de nous

 Contact média : media@worldremit.com

La version de votre navigateur est dépassée et n'est pas acceptée par ce site Web. Veuillez la mettre à jour ou utiliser un navigateur à jour.: